- 35 MDH sont réservés à la construction d’un hôpital régional.
- Un plan communal instaurera la feuille de route du développement de la province.

La province de Médiouna s'est transformée en un chantier à ciel ouvert durant les dernières années. De par son emplacement stratégique entre Mohammedia et Bouskoura, la région s'est vu attribuer un rôle important dans le développement du Grand Casablanca. Dans ce cadre, les conseils de la province, de la région et de la préfecture y ont lancé plusieurs projets sociaux, culturels et sportifs à même de subvenir aux besoins des habitants et d'ouvrir Médiouna sur son environnement. Ainsi, un hôpital régional est en train d'être finalisé. Établi sur une superficie de 2,4 ha, ce projet regroupera plusieurs services de soin, de chirurgie et d'urgence en plus d'un pavillon pour recevoir les familles des patients. Selon des responsables de Médiouna, le coût de ce projet est estimé à 35 millions de dirhams. Les infrastructures routières ont été également renforcées afin de faciliter l'accès à la province et les déplacements des habitants. Dans ce contexte, on a lancé la construction et le renforcement des routes de Tit Mellil et Lahraouyine. Au centre de Médiouna, on procède actuellement à la mise à niveau du boulevard Mohammed V et du quartier Al Qods. «L'axe Médiouna-Mohammedia via Tit Mellil fera également l'objet d'une opération de réhabilitation, vu l'importance de cet axe et le flux de véhicules qu'il enregistre quotidiennement», apprend-on auprès de Salaheddine Aboulghali, président du conseil provincial de Médiouna. Ce dernier reconfirme son engagement à impliquer toutes les énergies humaines et institutionnelles de la région, dont les habitants, les élus et les autorités provinciales afin de faire réussir la mise à niveau de Médiouna. Plusieurs chantiers immobiliers sont également lancés au niveau de cette province afin d'accompagner sa croissance démographique. À titre d'exemple, on cite le projet la Casbah, installé sur une superficie de 10 hectares. «Estimé à une enveloppe budgétaire de 52 millions de dirhams, ce programme est réservé à l'équipement de 264 lots de terrains destinés au relogement des habitants de Médiouna et de la commune Mejjatia-Ouled Taleb», affirme un élu de Médiouna. D'autres opérations du même genre sont également en cours de finalisation au niveau de cette commune, tels que le projet «Al Hamd» estimé à 250 MDH et prévu sur une superficie de 50 hectares et le projet «Arrachad» qui comprend 2 735 lots de terrain. Des marchés pilotes et des centres commerciaux sont aussi au programme de développement de
Médiouna. Un budget de plus de 3 MDH a été réservé à la mise en place d'un espace commercial qui regroupera les marchands ambulants et participera à la modernisation du commerce de proximité, selon des élus au conseil provincial. Ces derniers confirment que les projets de développement se diversifient sur leur territoire. Il s'agit pour eux d'une cure de jouvence qui vise tous les secteurs dans l'espoir de faire de Médiouna un pôle attractif pour les investisseurs.
Il est à noter qu'une enveloppe budgétaire de 600 000 dirhams a été allouée par le conseil provincial pour établir le Plan de développement communal de la province (PDC), et ce, en vue d'instaurer une vision de travail claire à moyen et long termes.


Des projets au profit des jeunes


Plus de 9 millions de dirhams ont été réservés par la province de Médiouna pour construire et équiper une salle couverte au niveau du complexe sportif de la région. Ce projet est considéré comme un service de proximité pour les jeunes de la province en manque d’infrastructures sportives. Par ailleurs, un complexe culturel est prévu dans les années à venir. Le montage financier de ce projet est estimé à plus de 5 MDH. Le complexe englobera des activités éducatives, culturelles ainsi que des programmes d’encadrement et de formation pour améliorer les compétences des jeunes en matière d’investissement.